Eglisau

Eglisau, Suisse

La modernisation d’un monument historique

Vers la fin de 2006, Voith a remporté le contrat pour la réalisation d’équipement électromécanique en vue de la remise à neuf de la centrale hydroélectrique d’Eglisau.  Entre temps, les travaux sont en plein essor sur le site de construction du Rhin.

La préservation et la modernisation simultanées

En plus de la conversion du type de turbine qui était un modèle roue Francis, et qui date de presque 100 ans, pour un modèle Kaplan moderne, il y avait une autre exigence générale importante à respecter : la valeur d’Eglisau en tant que monument historique.  Il a fallu faire une évaluation soigneuse des obligations de conservation de la centrale et de son architecture.  La plupart de l’équipement technique de la centrale date de 1920 et sera préservé dans son état original. 

Montage pièce par pièce par la fenêtre

L’équipe de Gestion de projets, dirigée par Peter Bührer s’est vite rendue compte qu’un bouchon se formerait à la grille et à la porte de l’ancienne centrale, ce qui posait un problème pour la livraison de grandes pièces destinées au projet de remise à neuf.  La porte peut accueillir des pièces qui mesurent jusqu’à 4,5 mètres de largeur, et certaines des nouvelles pièces, le revêtement de puits par exemple, mesurent plus de 6,5 mètres de diamètre.
« C’était évident qu’il fallait trouvait une nouvelle méthode pour que l’équipement puisse être transporté jusqu’à la centrale, » dit Peter Bührer.  « La seule possibilité que nous avons trouvé était de choisir l’option pièce par pièce, et de faire passer chaque pièce par les fenêtres.  Nous disposons donc maintenant d’une grue sur camion qui soulève les pièces de leur position verticale à l’extérieur et les fait passer par la fenêtre. »  À l’intérieur, une nouvelle grue a aidé sa contrepartie historique à déplacer les pièces pour qu’elles atteignent leur position définitive dans la centrale qui mesure de 80 à 90 mètres de long.

 

L’avenir d’Eglisau

 D’ici 2012, Voith assurera la livraison de sept turbines Kaplan de 6,7 MK, des générateurs et des régulateurs ainsi qu’un ensemble de contrôle complet.  « Les nouvelles turbines dépassent même les normes d’efficacité garanties, » explique Peter Bührer.
Durant plus de 85 années d’opération, la centrale hydraulique d’Eglisau a produit plus de 20 milliards kWh d’électricité.  L’utilisation de turbines Kaplan à la place des unités Francis originelles augmente le débit de 385 m3/s à 500 m3/s.  Par conséquent, le rendement annuel augmente d’un tiers et passe de 246 à 314,5 GWh.  Cela représente suffisamment d’électricité pour alimenter à peu près 80 000 domiciles.